Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Les Grands Ducs | June 19, 2019

Scroll to top

Top

8 Comments

Maria Carla Boscono

Maria Carla Boscono

Comments

  1. Je ne la connais pas cette femme mais elle a l’air perdue…Elle est très jolie et libère presque un état de pitié; là; seule dans ce terrain vague, tout semble mais pourtant elle est là décontractée et si belle comme sur un nuage de fumée sans fin..Elle me fait penser à Sharon Stone et pourtant elle est brune!Elle te plaît cette femme de novembre?

  2. Ouais y’a vraiment des filles qui ne viennent pas de la même planète que nous…

  3. Comment dire, huuuummmmm, oui. Je crois que je la préfère à Daria. Enfin si je peux me permettre de porter un tel jugement. @ +++

  4. Petit-Jean deviendrait-il gentil avec robin des bois et ses amies? Alors ça c’est vraiment chouette si tché vrai!
    Bon, franchement là, je commence à sentir la peine montée car je suis certaine que cette femme est bien triste, car elle est décontractée de belles de jour certainement car elle est épuisée de tant d’amour d’amis la nuit et, qu’au matin, elle se dit qu’elle les aime tous ceux qui l’aiment mais que ses jambes là, ont bien froid de tout cet air passant sur ses mollets au milieu de toutes ses vagues d’amitié, je suis sûre qu’elle en a marre d’être aimée et qu’elle est très désamparée de voir son prince charmant venir la couvrir de plein de tartines de confitures aux myrtilles, de framboises dégoulinant de café à volonté, de thé, de tout ce qu’il aura choisi pour elle, pour lui faire oublier que finalement, c’est de nuit qu’elle préfèrerait être belle car elle n’aurait plus besoin de se soucier du jour…
    Gentleman, je vous prie une belle recette dans un palais d’argent pour lui redonner le sourire, pour quelle est la banane quoi:)LoveSand!(je suis « timide » mais j’essaie de mieux me soigner avec de bonnes recettes comme ici!)

  5. Je me sens très mal ce soir et dans une demi-heure je dois rejoindre un ami au Haut-de-Cagnes pour dîner etc…je sens que cette soirée va être terrible car, malgré que ce vieux Cagnes distribue de bonnes cavernes bien chaleureuses par d’épais mûrs en pierres, malgré que l’on peut jouer au billard en sirotant du picon bière…Thierry Richard, toi, tu n’as toujours pas posté de tables ni de vins pour guider une brebis égarée, où est passé le berger, le vrai bon fromage auquel on revient sans crier garde comme lorsqu’on se calfeutre chez soi de honte, de pardon, de désolation, celle d’une autruche la tête dans le sable et le coeur dans les nuages. Alors, voilà, mon cher gentleman, celui qui m’intimide le plus et pourtant celui qui m’adoucit le plus, le ressenti le plus trouble que j’ai jamais connu, le plus mystèrieux de clarté et d’évidence et pourtant insaisissable pour moi car trop limpide certainement, je ne connais pas donc difficile de croire lorsqu’on ne sait pas. Je pars donc me faire belle de nuit pour sillonner les cavernes en espérant demain!Bonne soirée gentleman!

  6. Je la trouve aussi tres belle…
    Rien a voir mais… il faut voter pour la vidéo de ma petite Floriane via mon blog pour quelle puisse gagner le concours. C’est très important. Rendez vous sur http://www.loicmanac.fr Merci.

  7. Sand > C’est exactement ce que j’ai vu dans cette image.
    Mlle E > Et pourtant si… C’est ce qui est le plus rageant.
    Pierre-Jean > Tu peux, tu peux…
    Sand > Parfois il est des errances qui ne sont que des chemins tortueux nous menant tout droit vers un but méconnu.
    Loïc > Sympa cette idée de concours video sur Zazie !

  8. Ca me fait bien plaisir d’avoir vu pareil que toi car tu es une référence pour moi et c’est rassurant toujours…merci pour ça.Pour moi, le principal c’est que toutes choses mènent vers la vérité, ni la mienne, ni celle des autres mais Elle, alors je dois dire que je suis d’accord avec toi et heureuse de te l’entendre dire mais, c’est torturant alors le seul espoir est que cette vérité cicatrise tous les trous du chemin, merci mon cher Ami, tu es formidable, adorable, quoi dire d’autres sans encore partir dans l’excés qu’on me reproche tant…

Submit a Comment