Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Les Grands Ducs | March 23, 2019

Scroll to top

Top

10 Comments

Jaja

Jaja

Vous avez aimé Glou, son atmosphère vibrante, ses assiettes affutées sans prise de tête et ses nectars de premier choix ? Alors votre plaisir sera double dès que vous aurez franchi les portes de la nouvelle adresse que vient d’ouvrir la même équipe : Jaja. Glou ? Jaja ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’une certaine constance sur l’importance des liquides est ici manifeste. Et elle est réelle, comme en atteste la lecture de la carte des vins où les trouvailles somptueuses de Julien Fouin donnent envie de déboucher plus d’une bouteille, bien plus d’une… (Ah, ces vins de Loire de Jean-François Meriau !)

Côté cuisine, on reprend l’approche de Glou (des produits de grande qualité mis en valeur simplement et respectés dans leurs saveurs) avec une touche de sophistication supplémentaire. Pour nous, ce soir là, une « Terrine de queue de bœuf au foie gras » solide et caressante, dopée par une petite touche fraîche et épicée de raifort , un « Saumon bio fumé, pain toasté et crème acidulée » aussi frais et tendre que s’il avait quitté sa rivière d’Ecosse pour sauter directement dans notre assiette, un « Picatta de veau, légumes sautés à cru, gingembre et citrons confits » tout en rondeur et des « Linguine artisanales aux coquillages et au safran » où les Tellines de Méditerranée (une rareté) s’essaient à l’ouvrir aussi large que la gueule béante et orangée des moules de Bouchot – un régal de parfums. En dessert, une « Brioche façon pain perdu et caramel laitier » craquante, fondante et douce comme un souvenir de goûter d’enfance. Quant au décor, au design soigné et chaleureux (bois clair, pierres apparentes, suspensions industrielles écarlates), on s’y sent bien, attendant avec impatience l’arrivée des beaux jours et la vie en plein air sur la terrasse de bois.

Si on ajoute le service, juvénile aux petits oignons, et un menu déjeuner à 21 €, vous conviendrez avec moi que cette adresse ne manque pas de charme, loin de là. Alors, excusez-moi, j’y retourne !

 

Jaja
3, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Téléphone : 01 42 74 71 52
Ouvert tous les jours
Menus Déjeuner à 16 € et 21 €
A la carte, comptez entre 30 et 40 €
Réservation conseillée.

Comments

  1. Qu’est ce qu’on fait quand on n’a pas aimé Glou, du moins à l’ouverture, qu’on a trouvé le service fort peu prou, les produits de qualité, certes, mais mal ficelés, mal présentés, bref, le lieu gentiment prétentieux?
    Jaja, c’est mieux? Merci d’éclairer ma lanterne.
    Ci joint pour mémoire le texte du Pudlo 2010: « Entre République et Marais ce loft tendance avec murs blancs, pierres apparentes et tables d’hôte sélectionne des produits de qualité qui tentent de respecter l’environnement. Intentions louables pour Julien Fouin, ex-rédacteur en chef du magazine Régal, et son compère Ludovic Dardenay, spécialiste en audio-visuel, qui ont uni leurs efforts pour créer ce lieu branché, pris d’assaut par les bobos.
    Sur deux étages, un service féminin, plus gentil et souriant que pro sert le maquereau au vin blanc, la terrine d’agneau figues, le thon blanc « non menacé » et fumé de l’Île d’Yeu ou les petites sardinillas, avec pain au beurre et sucrine croquante. Le pâté en croûte au foie gras, avec une confiture d’oignons, et sa pâte brûlée donne dans l’à peu près. La poitrine de porc confit (sèche et grasses) flanquées de pommes grenailles fondantes ne font pas rêver la nuit. Le chapitre dessert est un peu court. Et si le riz au lait est amusant, le fondant au chocolat est sec. Carte des vins intéressante et personnel en rodage qui a bien du mal à assurer sur deux étages. »

  2. Je voulais dire « fort peu pro ». Mais je vais vous faire confiance et y aller…

  3. Rien de plus simple mon cher Gilles : si vous n’aimez pas Glou, n’allez pas chez Jaja.

  4. Ok, j’ai compris le message: je vais y aller de ce pas!

  5. stephane

    @Gilles> Vous la faites vraiment ou ce sera la même que pour Cassis Bistro? Je dis ca…

  6. Elise

    Bonjour,
    A quelle adresse mail puis je vous contacter?
    Elise
    Event International

  7. personnellement je ne fais confiance qu’à mes papilles en m’orientant parfois grâce ou malgré les critiques. Pour moi les guides ne sont pas forcément des références. Après la mauvaise cuisine on sait la reconnaître normalement, un peu comme l’art contemporain. Et puis il suffit d’un jour, d’une heure où l’on tombe mal. Ca ne devrait pas arriver mais ça arrive.

  8. J’ai découvert une nouvelle saveur avec les linguines aux coquillages et au safran.
    Que du bonheur qui vaut le détour.

  9. Cher Thierry,
    j’ai pensé à vous ce midi en retournant chez Glou…
    Amitiés,
    G.
    http://www.gillespudlowski.com/18666/restaurants/un-dimanche-chez-glou-3e-nul-mais-tendance

  10. Pour ma part j’ai trouvé le service chez Jaja très attentif et le lieu très agréable, (en tout cas plus que chez Glou)mais je suis plus réservée sur la cuisine proposée. L’entrecôte était un poil trop cuite et la polenta accompagnant le wok de volaille carrément ratée. Heureusement le dessert -un croquant au chocolat et glace maison- rattrapait le tout.
    Au final je trouve que les assiettes ne reflètent pas les prix affichés à la carte, qui sont assez élevés, je suis donc un peu déçue par la qualité proposée. Certainement que l’on paye l’emplacement de rêve de ce nouveau resto. Reste qu’avec une formule à 16€ en semaine,il doit y avoir moyen de se faire plaisir…
    http://urbanites.canalblog.com/archives/2011/02/20/20443079.html

Submit a Comment